D’après une légende locale, le nom d’Alpes mancelles aurait été donné au VIIe siècle par deux frères, originaires de Spolète en Ombrie, Céneri (de son vrai nom Serenicus ou Genericus) et Cerenède, qui, ayant quitté Rome pour le royaume des Francs et franchi les Alpes, décidèrent de n’arrêter leur marche qu’en présence d’un paysage leur évoquant des sites alpestres ; ce qu’ils firent dans cette partie escarpée de l’actuel département de la Sarthe.

Les deux frères devinrent ermites, un monastère fut construit après leur mort sur l’actuelle commune de Saint-Céneri-le-Gérei mais il fut détruit par les Normands au début du Xe siècle.

Points élevés et circuits permettent de découvrir de beaux paysages : rochers du Haut-Fourché et de Narbonne, éboulis, gués et chapelets de blocs dans la Sarthe, falaise des Toyères dominant le cirque de Saint-Céneri, vallée dénudée de Misère qui doit son nom au caractère désolé du paysage composé d’éboulis de roches et d’une maigre végétation de genêts et de bruyère.

Le territoire des Alpes mancelles est intégré au parc naturel régional Normandie-Maine.